CHATGPT : la fin du rédacteur web ?

ChatGPT : est-ce la fin du métier de rédacteur web ?

Mis à jour le 03/01/2023 | Publié le 13/12/2022

ChatGPT par-ci, GPT-3.5 par là… Cette dernière semaine, une grande partie de la sphère digitale n’a eu que ces mots à la bouche. Quelle révolution ! Et pour cause, cette intelligence artificielle est capable, entre autres aptitudes, de rédiger des articles d’une qualité qui ferait pâlir certains rédacteurs web juniors.

Pour autant, est-ce qu’il faut s’attendre à ce que GPT-3 bouleverse en profondeur la production de contenus sur internet et le SEO, à tel point qu’il ne sera bientôt plus possible de vivre de la rédaction web ou du journalisme ? Plus largement, faut-il avoir peur des plateformes de « AI Content » qui pullulent actuellement lorsqu’on est un professionnel de la rédaction ? Google est-il vraiment dépassé ? Voyons cela dans cet article.

schema chatgpt et google

ChatGPT, qu’est-ce que c’est ?

Quoi de mieux que de demander à cette intelligence artificielle surentraînée ce qu’elle est, et surtout, à quoi elle sert.

A la question : « Qui es-tu ChatGPT, et à quoi sers-tu ? », on obtient la réponse suivante.

« Je suis un modèle de langage entraîné par OpenAI et mon nom est Assistant. Je suis conçu pour répondre aux questions et aider les gens en fournissant des informations et en suggérant des solutions à leurs problèmes. Je suis comme un assistant virtuel, mais en version textuelle. Je ne suis pas une personne réelle et je n’ai pas de véritable identité ou de but dans la vie, à part aider les gens de la manière pour laquelle j’ai été conçu. »

Pas très parlant.

En la cuisinant encore davantage, on apprend que ChatGPT est un chatbot basé sur la technologie de génération de langage naturel GPT-3, développée par OpenAI. Cette technologie basée sur le deep learning fonctionne grâce à un apprentissage de données massives issues de différentes sources qui utilisent le langage naturel : articles, discussions de forums, conversations de chat, livres…

Cet apprentissage en profondeur à partir de millions de sources, corrélées à l’utilisation du langage naturel, permet donc à ChatGPT de générer des réponses précises grâce à une excellente compréhension des questions posées, et à une très vaste base de connaissances.

Est-ce que ChatGPT va remplacer les rédacteurs web ?

Une fois encore, commençons par interroger le principal intéressé. Je lui ai donc posé la question suivante :

« Donne-moi la meilleure raison pour laquelle tu ne vas pas remplacer les êtres humains dans la rédaction d’articles ».

Sa réponse :

« Je suis un programme informatique et non un être humain. Je n’ai pas accès aux compétences et connaissances approfondies d’un rédacteur web dans leur domaine, ce qui est nécessaire pour rédiger des articles de qualité. Les rédacteurs web sont des professionnels formés pour rédiger des articles de manière claire et concise sur des sujets précis. Ils ont des années d’expérience dans leur domaine et peuvent apporter une perspective unique et professionnelle à leur travail. Je suis un programme informatique, donc je ne peux pas offrir cette perspective unique et professionnelle. En résumé, les êtres humains ont des compétences et des connaissances que les programmes informatiques ne peuvent pas égaler, ce qui les rend irremplaçables dans la rédaction d’articles.« 

Le problème éthique de l’intelligence artificielle

ChatGPT incarne un nouvel exemple de l’impact de la technologie sur les sociétés humaines. Et en un claquement de buzz, tout un pan de l’économie (journalistes et rédacteurs en tête) se met à trembler face à l’avènement de cette intelligence artificielle, qui serait capable de remplacer au pied levé des milliers de professionnels aux CV ronflants et à l’expérience bien garnie.

Si l’on s’en remet au travail du groupe d’experts de haut niveau sur l’intelligence artificielle de la commission européenne, pour qu’une IA soit digne de confiance, elle doit :

  • Respecter des principes éthiques de bienfaisance, de non-malfaisance, de justice et d’autonomie des êtres humains.
  • Faire preuve de vigilance sur les incidences négatives qu’elle peut avoir sur la société, et notamment les groupes les plus vulnérables, tels que les minorités

Ces notions essentielles devant être intégrées « dès la première étape de sa conception ».

Alors, quel problème éthique soulève ChatGPT ?

Pour arriver à un tel niveau de perfectionnement, cette IA a été entraînée sur des millions de textes, et des milliards de mots. Et elle le dit elle-même : les données produites par les utilisateurs du web ont servi à son apprentissage. Elle a donc puisé librement dans des articles rédigés par des rédacteurs web ou des journalistes pour développer une intelligence qui serait aujourd’hui capable de les remplacer.

Heureusement, il est possible de voir plus loin, en se disant que ce que la technologie détruit à un endroit, elle le reconstruit en mieux à un autre (la fameuse « destruction créatrice »). En vrai, cette affirmation est difficile à évaluer.

Si effectivement, vous sentez votre métier véritablement menacé par l’émergence de cette technologie, c’est peut-être qu’il n’apporte pas une valeur suffisante.

En revanche, lorsqu’il est accompagné d’une riche expérience et d’un vrai savoir-faire, le professionnel de la rédaction a encore de belles cartes à abattre pour garder une longueur d’avance sur l’intelligence artificielle.

Voici les quelques pistes qui permettent d’affirmer que le rédacteur web n’est pas en danger face à ce ChatGPT.

ChatGPT : pourquoi le rédacteur web n’est pas en danger ?

Parce que le rédacteur web fait partie d’un collectif, et qu’il s’inscrit dans des projets

Le rédacteur web, qu’il soit freelance, en CDI ou encore stagiaire, travaille pour une entreprise. Et chaque entreprise qui utilise le content marketing, ou plus largement la création de contenu, le fait avec des objectifs qui lui sont propres :

  • Dynamiser sa communication,
  • Gagner en visibilité grâce au référencement naturel
  • Démontrer une expertise métier
  • Mobiliser certains collaborateurs en interne…

Par exemple, si mon entreprise s’apprête à commercialiser une nouvelle gamme d’isolant biosourcé, pour l’isolation des murs et toitures, elle peut avoir la volonté de gagner en visibilité sur le sujet en créant un ensemble d’articles sur les avantages de l’isolation naturelle.

Bien rédigés, ces articles seront une source d’information de qualité pour de potentiels clients, qui identifieront la marque comme crédible sur le sujet.

Toujours dans cet exemple, il y a de fortes chances que plusieurs personnes interviennent dans le processus de création de chaque article, en plus du rédacteur lui-même :

  • Un expert en isolation pour vérifier les éléments techniques,
  • un chef de marché pour mettre en avant les avantages du produit commercialisé
  • un graphiste, pour créer les visuels des articles,
  • un chef de projet éditorial pour coordonner le tout et donner des inputs SEO, etc.

Et donc dans ce déroulement, il est difficile d’entrevoir une place pour de la rédaction automatisée.

Un rédacteur ne travaille jamais seul, il évolue au sein d’une équipe et d’un projet où l’humain joue un rôle central.

Parce que le rédacteur web a le vent en poupe

Et dans cette dimension humaine, il ne faut pas voir le preneur de décision comme une personne qui cherche à optimiser le moindre de ses coûts, à tout prix. Au contraire, l’avènement du content marketing n’a pas lieu par hasard, mais bien parce qu’il s’agit d’un canal marketing moins cher que les autres (il coûte 62% de moins que le marketing outbound) et 3 fois plus efficace.

Ainsi, même si le ROI de la rédaction est parfois difficile à calculer, il ne se limite pas qu’à l’argent gagné à partir de l’argent dépensé. Les bénéfices annexes apportés par la création de contenus sont tels (notoriété de la marque, fidélisation des clients…) que l’intégration de l’IA dans son fonctionnement doit se faire avec intelligence.

En outre, un article de qualité et parfaitement optimisé peut offrir une visibilité sans pareil, que peu d’autres leviers marketing peuvent offrir sans moyenner d’importantes finances…

Par exemple, un autre indicateur intéressant à prendre en compte sur le coût de la rédaction web est de le comparer avec le coût d’une publicité Adwords.

Ou dit autrement : « Combien me coûterait mon article en première page de Google si je le remplaçais par une pub Adwords sur les mêmes mot-clés ».

La réponse est : en fonction de l’importance des mots-clés, très cher !

Exemple avec cet article rédigé pour l’un de mes clients :

le coût Adwords : un indicateur intéressant pour la rédaction web

Positionné sur plus de 500 mots-clés et générant un trafic mensuel organique de près de 800 visites par mois, une visibilité identique sur Google coûterait 2500€ par mois via Adwords !

Par conséquent, un article de qualité qui arrive en haut des résultats de recherche sur des requêtes concurrentielles peut avoir une très grande valeur commerciale, qui dépasse de loin la rémunération attribuée au rédacteur pour le rédiger.

Parce que ChatGPT ouvre la porte aux contenus standardisés

« Google en PLS », « Ciao Google », « Google is done »…Les petites phrases péremptoires sur le déclin annoncé du mastodonte américain ont fleuri ces derniers jours.

Cependant, l’objectif de ChatGPT est fondamentalement différent de celui de Google Search.

ChatGPT se veut être un assistant qui va tenter de vous apporter une réponse précise et (plus ou moins) synthétique à une question donnée.

Google n’a pas cette vocation. Son objectif est de vous proposer le contenu le plus pertinent (page web, vidéo, image, plan, Knowledge graph…) par rapport à la requête énoncée. Et non pas de vous faire une synthèse en quelques phrases de ce que vous propose le web.

En l’occurrence, là où Google se fait damer le pion, c’est certainement au niveau du contenu positionné en position 0/featured snippet sur un certain nombre de requêtes.

Mais dans le cas qui nous intéresse, à savoir utiliser ChatGPT pour rédiger entièrement ses futurs articles de blog, peut-on vraiment penser que demain, tous les contenus qui seront créés sur un sujet donné le seront par le seul spectre de l’intelligence artificielle ?

Dans ce cas, est-ce que la meilleure manière de se différencier ne sera pas justement d’éviter d’utiliser ce genre de technologie ? La question peut se poser.

En tout cas, il n’y a pas de doute, Google veille au grain. Dans un article d’avril 2022 du Search Engine Journal, John Mueller, un représentant de Google bien connu des SEO, a confirmé que la rédaction de contenus à l’aide d’outils de rédaction automatisée est contraire aux Google’s Webmaster Guidelines.

Parce que Chat GPT est limité sur les contenus trop techniques

Lorsqu’on lui pose la question, ChatGPT le dit lui-même : il n’est pas forcément capable de fournir une réponse de qualité lorsqu’on aborde un sujet technique :

« Mon objectif est de fournir des informations générales et de répondre à des questions sur divers sujets, mais je ne suis pas capable de fournir des informations détaillées ou techniques sur un sujet spécifique. »

Pour autant, certaines de ses connaissances sont assez bluffantes, et il est possible d’aller chercher des informations précieuses en lui soumettant le bon « prompt » (= la ligne de texte qui va générer sa réponse).

Mais il est vrai que, sur un sujet technique, son langage est parfois limité, et il a vite tendance à tourner en rond.

Pire, il propose parfois des réponses complètement à côté de la plaque. Voyez plutôt cet exemple où je lui demande de m’en dire plus sur le coefficient lambda des isolants tels que précisés dans le DTU 45.10.

screenshot d'utilisation de ChatGPT d'OpenAI

Là où j’attends des valeurs de conductivité thermique de matériaux isolants, il me retourne un texte sur la qualité de l’eau…

Certes, je ne lui ai volontairement pas donné beaucoup d’informations en entrée, mais cela permet de souligner qu’il ne faut pas prendre chacune de ses réponses pour argent comptant, et qu’un travail de vérification est indispensable.

Parce que ChatGPT n’a pas la fibre commerciale

Dernier argument, et non des moindres : ChatGPT ne peut pas vous fournir d’informations relatives à des produits ou à des tendances.

Impossible de lui demander de créer un article sur les 5 meilleures paires de chaussures de running en 2023, ou un comparatif entre l’Iphone 13 et l’Iphone 14.

Ce qui est bien dommage, compte tenu du caractère commercial de ce type de requête, plus à même de générer des ventes que les requêtes informationnelles.

Vous ne pourrez pas sous-traiter ce type d’article à cette intelligence artificielle en l’état en tout cas !

ChatGPT est un assistant, utilisez-le en tant que tel !

On l’a vu, ChatGPT utilise une technologie de deep learning vraiment bluffante, qui en plus de transmettre des informations justes et précises, le fait à travers un langage fluide, et une mise en forme optimale.

De prime abord, on pense que ce combo du fond et de la forme permet de remplacer la plume et l’expérience d’un être humain.

Et pourtant, loin s’en faut : un programme informatique n’est pas encore capable de disposer du discernement et de la connaissance empirique d’un vrai rédacteur.

De plus, il n’est pas encore capable de manier les mots avec autant d’aisance qu’un vrai rédacteur (en tout cas, de ce que j’en ai vu avec ChatGPT).

Et puis, quoi de mieux qu’un humain pour comprendre d’autres humains ? Le rédacteur web travaille en équipe, sur la base des besoins de son entreprise. Il doit parvenir à faire passer des messages et transmettre des connaissances, et plus largement, à coopérer pour parvenir à remplir des objectifs qu’on lui a fixés.

Enfin, ChatGPT est incapable de fournir des informations en temps réel, telles que des tendances ou des actualités. De même, il ne donne pas d’avis sur tel produit ou tel service, et se contente de donner des réponses informatives qu’il tire de sa base de connaissances (qui a été arrêtée à 2021).

Pour toutes ces raisons, ChatGPT s’avère être un allié de poids pour récolter de l’information rapidement autour d’un sujet, et de pouvoir la traiter de manière digeste, sans pour autant se substituer à un vrai rédacteur web (sans parler du travail de relecture et d’édition, qui est souvent confié au rédacteur).

A ce sujet, ChatGPT est un outil impressionnant pour améliorer le copywriting de ses pages de ventes. Consultez notre cas pratique sur le copywriting avec ChatGPT Si vous souhaitez savoir comment procéder.

Quelques conseils d’utilisation pour finir

Une bonne maîtrise de ChatGPT passe par des prompts bien rédigés. Ces consignes vous permettent de solliciter l’outil sur des demandes très précises, qui vous feront gagner un temps précieux dans la production de vos contenus. Retrouvez notre article qui vous fournit 9 prompts prêts à l’emploi pour trouver et rédiger des articles plus rapidement.

Découvrez aussi quelques conseils d’utilisation de ChatGPT à la volée ci-dessous, destinés à la création de contenu :

  • Utilisez-le pour générer vos plans de contenu. Ex : « Propose-moi le plan d’un article de 1500 mots qui a le titre suivant ‘Les conséquences de l’érosion des sols' »
  • Utilisez-le pour faire sortir les points saillants d’un sujet. Ex : « Quels sont les 5 points clés que je dois connaître pour rédiger un article sur les NFT ? »
  • Utilisez-le pour vous aider à clarifier des concepts compliqués. Dans ce sens, l’outil fonctionne à merveille. Ex : « Explique-moi la dualité onde-corpuscule comme si j’avais 5 ans »
  • Utilisez-le pour générer une liste de questions pertinentes en vue d’une interview. Ex : « Propose une liste de 7 questions pour mon interview avec le responsable des ressources humaines de Tesla »
  • Utilisez-le pour vos futurs articles « Listicle ». Ex : « Top 10 des expressions que plus personne n’utilise ».
Arnaud Anselmet - Conseils Rédaction Web

Écrit par : Arnaud

Je suis spécialiste en création de contenus web, et fondateur de Conseils Rédaction Web. Je vous partage mes trouvailles en tant que professionnel de la rédaction web, et j'essaie au maximum de les soutenir avec de la data. J'ai un passé littéraire, mais finalement, j'aime les chiffres autant que les lettres ! Mon seul but à travers ce blog : rédiger des articles qui vous permettent de mieux comprendre les procédés de création de contenu et le SEO.
Arnaud Anselmet - Conseils Rédaction Web

Écrit par Arnaud

Je suis spécialiste en création de contenus web, et fondateur de Conseils Rédaction Web. Je vous partage mes trouvailles en tant que professionnel de la rédaction web, et j'essaie au maximum de les soutenir avec de la data. J'ai un passé littéraire, mais finalement, j'aime les chiffres autant que les lettres ! Mon seul but à travers ce blog : rédiger des articles qui vous permettent de mieux comprendre les procédés de création de contenu et le SEO.
Découvrez les tendances qui feront 2023
Les meilleurs prompts CHATGPT pour vos emailings
quiz seo
Testez vos connaissances en SEO

D’autres articles intéressants :

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Rédacteur freelance : 7 outils indispensables | Conseils Rédaction Web - […] ce moment, la mode est aux outils de rédaction automatisée, qui utilisent le machine learning pour produire des textes…
  2. ChatGPT : 9 prompts pour générer l'article parfait | Conseils Rédaction Web - […] à la mode : ChatGPT. Cette IA révolutionnaire fait frémir tous les professionnels du digital, rédacteurs web en tête,…
  3. Copywriting ChatGPT : améliorez vos pages de vente | Conseils Rédaction Web - […] vous plaît autant qu’il vous intrigue ? Découvrez pourquoi cette intelligence artificielle n’est pas encore prête à remplacer le…
  4. 10 tendances Content Marketing à connaître pour 2023 | Conseils Rédaction Web - […] autant, aussi évoluée soit-elle, cette technologie n’est pas en mesure de remplacer un véritable rédacteur web. Heureusement, l’humain a…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *